L’asbl Octobre Rose a imaginé un buste pour apprendre à connaître ses seins (vidéo)

Active dans la prévention et la sensibilisation du cancer du sein, l’ASBL Octobre Rose dispose d’un outil inédit : un buste et des seins plus vrais que nature pour initier à l’autopalpation mammaire.

P.Den.
 Le Docteur Salima Bensalah-Bouziane insiste sur l’importance de l’autopalpation mammaire pour un diagnostic précoce du cancer du sein.
Le Docteur Salima Bensalah-Bouziane insiste sur l’importance de l’autopalpation mammaire pour un diagnostic précoce du cancer du sein. ©eda 

C’est un dispositif unique en Belgique qu’est fière de présenter le Docteur Salima Bensalah-Bouziane et qu’il lui sera d’une grande aide dans ses actions de prévention du cancer du sein. « Une femme sur huit risque d’être touchée par un cancer du sein, rappelle la radiologue et présidente de l’ASBL Octobre Rose Tournai. Le cancer du sein représente la première cause de décès par cancer chez la femme. Chaque année, quelque 11 000 cancers du sein sont dépistés, et la maladie touche les femmes de plus en plus jeunes. Le dépistage est aujourd’hui le moyen le plus efficace pour détecter un cancer du sein. Effectué tôt, il permet d’augmenter les chances de survie, réduit les séquelles à l’issue des traitements et diminue les risques de récidive. "

Si le dépistage passe par la mammographie et l’examen échographique, des signes peuvent également alerter les femmes. "Il est important d’apprendre à connaître ses seins et ainsi de pouvoir détecter immédiatement un changement, une modification ou une moindre anomalie comme une masse dans les seins ou les aisselles ; un changement soudain de taille ou de forme ; un mamelon rétracté ; une plaie mal cicatrisée sur un sein ou une croûte sur le mamelon ; un écoulement du mamelon ; une peau du sein rétractée ; une douleur au niveau de la poitrine ou des aisselles ; une rougeur ou une inflammation du sein et du mamelon."

En collaboration avec le laboratoire Roche, le Docteur Salima Bensalah-Bouziane a développé un buste en silicone grandeur nature pour sensibiliser à l’autopalpation des seins. "Il existait déjà des dispositifs pour apprendre les techniques de palpation, mais pas aussi réalistes, relève-t-elle. En touchant ce buste, les femmes ont véritablement l’impression de toucher une vraie poitrine et peuvent ainsi mieux appréhender cet examen de leurs seins qu’il est conseillé de réaliser une fois par mois à partir de l’âge de 20-25 ans."

Une conférence ce mardi

Le Docteur Salima Bensalah-Bouziane présentera son buste et les techniques d’auto-examen des seins lors d’une conférence « prévention et sensibilisation du cancer du sein » organisée ce mardi 7 octobre, à 18 h, à l’hôtel de ville de Tournai. Entrée gratuite. Un atelier se tiendra également le samedi 15 octobre de 10h à 12h au sein du Relais Rose, la maison d’Octobre Rose.