Le temple du mauvais goût à l’ombre des 5 clochers

Ceux et celles qui me connaissent le savent, il en faut beaucoup, énormément même, pour me choquer et la pruderie ne fait certainement pas partie de mes habitudes.

Vincent Dubois
Le temple du mauvais goût à l’ombre des 5 clochers

Il n’empêche que je n’ai pas pu m’empêcher d’être choqué, ou pour le moins interpellé, de voir s’installer une telle boutique à l’ombre de nos cinq clochers.

Certes, il y avait des antécédents avec l’implantation d’un lover shop à deux pas de là, dans des locaux qui furent jadis occupés par… Le Courrier de l’Escaut.

N’empêche, proposer à tout un chacun des kékettes à sucer en plein cœur du quartier historique de la cité, fussent-elles en sucre…

Je crois avoir encore le droit de penser qu’il s’agit là d’une proposition… de mauvais goût.

D’aucuns pointeront sans doute, dans mon chef, un manque d’humour et me rappelleront que les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Peu importe.

Il en faut certes pour tous… les goûts, mais certains sites se veulent sans doute mieux adaptés que d’autres pour accueillir ceux que l’on nous proposait ici en vitrine…