Le cri d’alerte de la pâtisserie Delhaye: «La facture d’énergie coûte 2 à 3 salaires!»

La crise économique a eu raison de Delhaye : la pâtisserie a restreint ses horaires d’ouverture à trois jours seulement.

Aline Leroy
 Barbara Delhaye ne se résout pas à ne pas venir travailler dans sa boutique les jours de fermeture.
Barbara Delhaye ne se résout pas à ne pas venir travailler dans sa boutique les jours de fermeture. ©- 

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Cela fait plus de deux ans que les problèmes tombent comme des dominos sur la pâtisserie Delhaye, située rue Royale à Tournai. Après la pandémie, les travaux de la rue Royale et l’augmentation des prix des matières premières, la crise énergétique apparaît comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.