Tournai: Bicloo transforme les chambres à air usagées en accessoires divers

En trois ans, l’entreprise tournaisienne Bicloo a réalisé des prouesses. Une tonne de déchets a été transformée en accessoires pour vélo.

Thomas Vanhoutte
 Valentin et Maxime font le point après trois ans d’aventure avec Bicloo. Ils ont transformé de nombreuses chambres à air en accessoires pour vélo.
Valentin et Maxime font le point après trois ans d’aventure avec Bicloo. Ils ont transformé de nombreuses chambres à air en accessoires pour vélo. ©ÉdA

Créée en 2019 par le Tournaisien Valentin de Rodder (qui a été rejoint ensuite par Maxime Delehouzee), l’entreprise Bicloo est issue d’une ambition écoresponsable dont la mission est d’allier l’économie locale, l’économie circulaire et l’économie solidaire.

En effet, depuis trois ans les deux compères sillonnent les magasins de vélo de la région afin de récupérer les chambres à air usagées, destinées à être jetées, dans le but de les transformer en objets utiles au quotidien, davantage orientés pour les cyclistes.

Permettre au consommateur de poser un choix écoresponsable

Valentin de Rodder, le créateur de l’entreprise, explique la démarche.

"À l’époque, j’étais commercial pour une marque de vélo, mais j’ai décidé de démissionner pour des raisons éthiques. En m’y intéressant de plus près, je me suis rendu compte que les magasins de vélo ne vendaient que des produits issus de grosses productions, pas toujours respectueux de l’environnement. Avec Bicloo, j’ai voulu apporter un choix pour les consommateurs en quête de produits écoresponsables. Pour ce faire, nous récupérons les chambres à air afin de les transformer en accessoires tels que des pochettes pour vélo, des portefeuilles, ou encore des sacs."

Selon Valentin et Maxime, environ 1750 tonnes de chambres à air seraient jetées par an, en Belgique. Ce chiffre interpellant alerte sur la nécessité d’apporter une solution durable aux méthodes de consommation.

Alors, même s’ils sont conscients d’agir à petite échelle, les deux compagnons se disent motivés à faire leur part du travail. "Souvent, nous comparons Bicloo à l’histoire du colibri qui essaie d’éteindre un feu de forêt en faisant des allers-retours avec de l’eau dans son bec. Certes, il n’arrivera pas à son but sans une aide considérable, mais au moins il agit dans le bon sens, en faisant sa part du travail. Avec Bicloo, nous avons pour objectif de faire avancer les choses. Et avec nos petits accessoires, nous avons pu réutiliser une tonne de matière destinée à être jetée."

Alors, si vous aussi vous voulez mettre le pied à l’étrier (ou plutôt le cale-pied) dans cette aventure écoresponsable, ne jetez plus vos chambres à air, mais allez les porter dans les magasins de vélo de la région. Valentin et Maxime se feront un plaisir de les récupérer en vue de les transformer en accessoires divers.

www.bicloo.com