Co’Kain – Kain: une yourte inclusive, découvre la «Dysférence»

L’école primaire spécialisée Les Co’kain propose de créer une classe à visée inclusive dans une école primaire de l’enseignement ordinaire à Tournai.

Katel Fréson
Co’Kain – Kain: une yourte inclusive, découvre la «Dysférence»
©Vincent Lorent

L’équipe pédagogique de l’école primaire d’enseignement spécialisé Les Co’Kain à Kain se mobilise autour d’un projet novateur à plus d’un titre.

Elle a imaginé d’inclure des enfants porteurs de handicap à l’école primaire de l’enseignement ordinaire Pré Vert à Tournai et ce, en étroite collaboration avec la direction et les enseignants des deux établissements scolaires.

Cette classe sera logée dans une yourte qui devrait être installée à l’école Pré Vert de Tournai. La nouvelle classe serait composée de huit élèves âgés de 5 à 7 ans et relevant de l’enseignement de type2: cinq enfants présentant des troubles autistiques avec un bon potentiel cognitif et trois enfants porteurs de troubles de l’attention.

Le choix de construire une yourte rejoint des préoccupations écologiques mais aussi l’envie de marquer les esprits avec un projet attractif pour cette première en Wallonie picarde.

"Notre objectif est de réussir l’inclusion des enfants de l’enseignement spécialisé avec les enfants de l’ordinaire, avec les enseignants et les parents" , explique Séverine Christiaens, logopède.

Les enfants de l’enseignement ordinaire pourraient faire du tutorat en aidant les enfants du spécialisé en développant les points forts de chacun.

Une équipe soudée pour un projet ambitieux

Soutenue par son directeur Frédéric Delfosse, l’équipe pédagogique de l’EFS Les Co’kain multiplie les initiatives pour mettre sur pied la construction de cette yourte, porteuse d’inclusion positive. Séverine Christiaens, Sylvie Delgrange, institutrice primaire, Céline Desclée, logopède, et Christine Gousset, kinésithérapeute, portent ensemble avec leurs collègues enseignants ce projet ambitieux. Dès septembre 2022, une classe se formera au sein de l’établissement Les Co’kain. Un travail en amont sera entamé entre les deux écoles: ludothèque, activités sportives, journées à thème visant à favoriser les échanges entre les enfants.

Si l’école parvient à mobiliser les fonds nécessaires, la classe déménagera à Pré Vert, à la rentrée de septembre 2023, dans la yourte qui servira alors d’espace partagé entre les deux écoles.

À terme, certains enfants de cette classe pourront peut-être intégrer l’enseignement ordinaire. "C’est une vision d’avenir prônée par le Pacte d’excellence en Belgique mais aussi dans d’autres pays. Les enfants de 6e primaire de l’enseignement ordinaire pourraient faire du tutorat en aidant les enfants du spécialisé en développant les points forts de chacun" , précise Séverine Christiaens.

Pas question donc que l’inclusion se fasse à sens unique. "Des enfants de l’école Pré Vert qui rencontrent des difficultés scolaires pourraient aussi être aidés au sein de notre classe inclusive en se ressourçant et en voyant la matière autrement, conclut Céline Desclée. Nous visons, avant tout, le bien-être de tous les enfants."

www.facebook.com/efslescokain