Tournai : vite irritable, il menace sa compagne avec un pistolet factice

Lionel (prénom d’emprunt), 46 ans, est poursuivi pour plusieurs scènes de coups commises dans le Tournaisis.

-
 Le pistolet était factice. Si l’agresseur le savait, les agressées l’ignoraient, elles.
Le pistolet était factice. Si l’agresseur le savait, les agressées l’ignoraient, elles. ©AFP

La première remonte au 23 avril 2018. Il s’en était pris à celle dont il est séparé et qui est la mère de sa fille. Le 8 juin 2020, nouvelle scène de coups. La victime était cette fois sa nouvelle compagne, présente à la barre comme partie civile et avec laquelle le prévenu a rompu. Encore une scène de violence le 9 juillet 2021 avec cette fois des menaces avec arme, en l’occurrence factice mais qui était en réalité la réplique d’un pistolet Glock.