Le monde de l’entreprise de Wallonie picarde solidaire avec le peuple ukrainien

Au départ de l’entreprise Omniterm (Orcq), Axel Gosselin a lancé aux sociétés de Wallonie picarde un appel à la solidarité envers l’Ukraine. Plus de 10 m3 de dons ont été récoltés. « L’objectif est atteint », estime le Flobecquois.

Pascal Lepoutte
 Comme d’autres travailleurs, Philippe Ferreira, magasinier-chauffeur chez Omniterm, a pris sur son temps libre pour contribuer à l’action de solidarité envers l’Ukraine.
Comme d’autres travailleurs, Philippe Ferreira, magasinier-chauffeur chez Omniterm, a pris sur son temps libre pour contribuer à l’action de solidarité envers l’Ukraine. ©COM

"U ne vie pareille, personne ne voudrait la connaître! Quand j’ai vu les images de la guerre en Ukraine, j’ai été très choqué, parce que ça touchait des gens, des femmes, des enfants… qui n’avaient rien demandé du tout. Jamais, je n’aurais imaginé que cela arrive un jour en Europe. Il m’était impossible de rester les bras croisés, insensible à ce que qui se passe à quinze heures de voiture d’ici." : Axel Gosselin (Flobecq) agit d’abord, " comme chacun ", à son propre niveau. Avant de se dire que, parmi tous les gestes de solidarité posés envers les victimes de ce conflit proche, le monde de l’entreprise reste bien frileux: " À ma connaissance, aucune action n’avait même été mise sur pied au niveau régional. "