On y va, avec Colette Nys-Mazure!

L’écrivaine publie un récit nourri de ses itinéraires dans la région tournaisienne, mais aussi au cœur d’une ville, d’un musée, d’un voyage.

Françoise Lison
 «La marche soutenue m’apparaît comme une métaphore de l’existence: apprendre à marcher, une telle aventure!»
«La marche soutenue m’apparaît comme une métaphore de l’existence: apprendre à marcher, une telle aventure!» ©ÉdA

Chemins de terre, chemins de fer et d’aventure: toutes les routes font de l’œil à Colette Nys-Mazure. En solitaire ou en compagnie, elle aime la marche depuis l’enfance. Elle se souvient du pont à franchir pour se rendre à l’école, des trains qui l’emmenaient vers la ville universitaire, des kilomètres effectués en arpentant une cité, en battant la campagne, en visitant des contrées, des sites choisis.