Arbres couchés, coulées de boue, grêlons impressionnants…, la Wapi a fait les frais des orages (photos et vidéos)

Après les averses orageuses de la nuit dernière, de véritables trombes d’eau se sont encore abattues sur la Wallonie picarde, ce jeudi dès la fin de matinée.

Pierre-Laurent Cuvelier

Un peu partout sur le territoire, on observait les mêmes images de désolation: arbres couchés obstruant les chaussées, coulées de boue, avaloirs bouchés…

Difficile d’établir un inventaire exhaustif des endroits impactés tant ils furent nombreux.

 Les dégâts de la grêle au musée de la vie rurale de Huissignies.
Les dégâts de la grêle au musée de la vie rurale de Huissignies. ©Com.

Arbres couchés, coulées de boue, grêlons impressionnants…, la Wapi a fait les frais des orages (photos et vidéos)
©Com.

Si Chièvres, Quevaucamps, Huissignies ou encore Wiers ont été particulièrement touchés par " cet orage supercellulaire ", selon Farid, le Monsieur Météo de notre journal, personne ne semble avoir été épargné par les inondations. Le déficit de précipitations depuis le début du printemps a sans aucun doute accentué le phénomène, sur des sols particulièrement durs où l’eau percole mal.

 Des grêlons de taille impressionnante.
Des grêlons de taille impressionnante. ©-Eda

Arbres couchés, coulées de boue, grêlons impressionnants…, la Wapi a fait les frais des orages (photos et vidéos)
©- Farid, Monsieur météo de notre journal

Dans le Val de Dendre (Ath-Lessines), du côté de Péruwelz ou de Frasnes-lez-Anvaing notamment, des grêlons, dont certains avaient la taille de balles de ping-pong, ont surpris les habitants. Ces grêlons sont tombés avec une telle brutalité que des toitures de pergolas/vérandas ont été trouées en une multitude d’endroits. Des serres ont même été explosées!

Des maraîchers comme la Cense des Hirondelles à Silly ont retrouvé leurs cultures, notamment de fraises, dans un triste état. Toujours à Silly, c’est aussi la stupéfaction qui dominait dans le chef de pas mal de conducteurs en voyant leurs voitures, garées sur le parking de la gare, à ce point dégradées (rétroviseurs au sol, pare-brise fissurés...).

Dans l’entité de Brunehaut, Laplaigne s’est retrouvé quelque peu isolé. Et pour cause puisque l’une des principales routes menant au village, celle qui longe le Grand Large de Péronnes, était entravée suite à la chute d’arbres. L’autre accès par Bléharies, via la Nationale 507, connaissait le même sort avec des déviations mises en place.

Sur la route Express entre Hollain et Gaurain, la bande de droite était sous eau et l’on observait une importante coulée de boue. Du côté du pont Festu à Pipaix, la circulation était aussi perturbée à cause d’arbres mis à terre. Les dégâts pourraient encore s’alourdir avec les pluies encore attendues d’ici la fin de journée de vendredi.

Le trafic ferroviaire a par ailleurs dû être interrompu entre Ath et Enghien, en raison des pluies diluviennes qui ont plongé les voies sous eau. Vers 13h30, la SNCB annonçait sur son site internet que les trains roulaient à nouveau normalement, mais que des retards et suppressions restaient possibles.