Pour fêter ses 10 ans, le Tournai Jazz Festival fait coup double

Né en janvier 2012, le Tournai Jazz Festival n’a cessé de grandir. Pour ses dix ans, il va prendre de l’épaisseur, avec un programme dédoublé.

François Descy
Pour fêter ses 10 ans, le Tournai Jazz Festival fait coup double

« Dès nos débuts en 2012. nous avons voulu nous ouvrir à un public le plus large possible. Pas à un public de niche, ni élitiste, alors que, et à tort, c’est souvent cette image-là que véhicule le jazz. Dix ans plus tard, nous avons gardé le cap, en privilégiant une ambiance familiale et festive. Je pense en particulier au concert que donnera Thomas de Pourquery le 30 avril dans le Magic Mirrors, lieu convivial s’il en est: il nous fera chanter et danser! Maintenant, on aura aussi droit à des musiciens qui demandent d’être à l’écoute. Je pense par exemple au contrebassiste belge Sal La Rocca et à son quintet… »

Tel est le message que Geoffrey Bernard, fondateur et président du festival, voudrait faire passer aux festivaliers. Au passage, il se réjouit que l’on vienne de plus en plus loin pour planter sa tente à Tournai, le temps d’un concert, ou de tout un festival. "Cette année, des gens viendront de Suède, du Danemark et d’Israël pour le concert d’Hiromi", a-t-il appris.

Lors du festival 2019 (il n’a pas eu lieu en 2020 et 2021), Tournai avait accueilli un total de 10000 spectateurs!

Des nouveautés durables

Dix jours de concerts donc (au lieu de cinq), de sorte qu’il a fallu mettre les petits plats dans les grands. Trois chapiteaux seront installés sur la plaine des Manœuvres, le centre-ville ne se prêtant pas à une manifestation d’une telle envergure: un Magic Mirrors de 800 places, un Magic Circus de 1300 places (une telle jauge est nécessaire quand on veut rentabiliser certains artistes) et, entre les deux, un Jazz Square qui accueillera vingt concerts gratuits, des bars, un restaurant avec menu trois services, des food trucks…

Pointons trois autres nouveautés qui, elles, devraient être pérennisées.

Primo, un partenariat avec l’Open Music Comines, un club de jazz de la région particulièrement dynamique, qui propose une programmation très variée tout au long de l’année.

Secundo, une participation de la section communication de la Haute école libre du Hainaut, dont plusieurs étudiants

proposeront quotidiennement des échos du festival dans les colonnes de ce journal, mais aussi sur les réseaux sociaux.

Tertio, les groupes qui animeront la soirée du mercredi seront mis au défi d’interpréter un Frit’jazz Hymn créé dans le cadre du 10eanniversaire, et décliné dans les différentes langues de l’Eurométropole lilloise: le français, le picard et le néerlandais, voire le west vlaams…

Qui a dit que le jazz était une musique froide, figée et sèche?

Le Tournai Jazz Festival est une organisation de l’ASBL Tournai Jazz Festival Association, en collaboration avec la Maison de la culture de Tournai, la Ville de Tournai, le Conseil de développement de Wallonie Picarde, l’OpenMusic ASBL de Comines et le Fifty one Club de Tournai. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et d’Hainaut Culture.