"S’accrocher à notre deuxième place"

"On s’est remis au travail, il n’y avait pas d’autre choix…" Le coach des Tournaisiens Jérémy Descarpentries avoue que le revers de samedi dernier sur la pelouse de Namur a trotté dans les têtes "mais que repartir avec une victoire est la meilleure façon d’oublier."

N.N.

Et cela même si l'adversaire se nomme le Pays Vert: "Un gros match attendu par beaucoup entre une équipe qui n'a plus rien à jouer dans ce championnat et une autre qui est obligée de rafler la mise pour pouvoir s'accrocher à la deuxième place. Si on y arrive, ce sera plus facile pour la suite mais l'écueil athois est d'importance sur un terrain qu'on annonce compliqué face à un adversaire très physique alors qu'on devra se passer de notre capitaine à qui ce duel aurait vraiment convenu à merveille." Le scénario à envisager pour ce derby entre Sang et Or et Athois: "Un match fermé? Je ne sais pas vu l'engagement qu'il y aura. Si un adversaire a le bonheur de marquer, ça forcera l'autre à se découvrir… On va assister à un vrai derby avec un Pays Vert qui jouera libéré auquel on devra opposer nos principes. J'ai confiance! Il faudra aussi se méfier des premières chaleurs", annonce Jérémy Descarpentries.