La « petite reine » n’est pas choyée en Wallonie (picarde)

Le Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens (GRACQ) a mené une enquête sur les politiques cyclables communales. Les résultats sont assez amers. Quelques villes de Wapi s’en sortent mieux.

F.H.
La « petite reine » n’est pas choyée en Wallonie (picarde)
Les pouvoirs publics wallons doivent encore fournir de sérieux efforts pour améliorer les infrastructures, en s’inspirant par exemple de ce qui existe aux Pays-Bas. ©ÉdA F.H.– 50913439092

En novembre dernier, le GRACQ a lancé une enquête de satisfaction (au-delà de ses membres qui ne représentent que 16,7%) afin de déceler les points forts et faibles des politiques cyclables dans les communes wallonnes. Quelque 13 500 personnes ont répondu à ce sondage, parmi lesquelles mille ne se déplacent pas à vélo. Le GRACQ a classé les cent communes (sur 262) pour lesquelles au moins cinquante votes ont été recensés.