Victor Vico entre vélo et Acrho

Avec de telles initiales – VV – cela ne pouvait rimer qu’avec vélo ou victoire comme samedi dernier à Kain.

Jean-Luc Debaisieux
Victor Vico entre vélo et Acrho
C’était au sommet de Thimougies en 2019 où comme ce samedi, Victor précédait Nick… ©- eda – jldeb

Sa première course sur les routes de l'Acrho remonte au 17 février 2013 à Dottignies. Il avait terminé 32e à une moyenne de 5.09 au kilomètre. "J'avais couru avec une grosse veste, après 200 m, j'étais agonisant…" Fin de saison il tient le 3.56 à la Rumoise… Avec des pointes à 35 courses en 2014 ou 34 courses en 2015… Il redémarre 2014 avec 3.56 à l'ILM, pour boucler ensuite Rumes et Herseaux, à 3.35 de moyenne au kilomètre, et termine dans le top 10 à La Gouyasse (10e) et à l'Atertous de Vezon (8e). L'année suivante, il passe à 3.27 sur les 10 km de la Corrida pipaisienne qu'il achève en 5e position comme à l'Enfer des Collines, ou 4e à la Corrida des Collines. Parmi les 28 participations en 2016, il descend à 3.26 au kilo sur les 9,2 km de La Rumoise. Vitesse confirmée l'année suivante mais sur les 11,800 km de la Gallo-Romaine (c'est samedi prochain). En 2018, Victor se contente des Chemins d'Eole, à St-Maur. Il participe à quatre courses en 2019 où il termine les Crêtes du Tournaisis en 5e position à 3.43 au km. Au Jogging des 5 Rocs, il prend la 4e place ainsi qu'au Foyer de Roucourt où il redescend à 3.31/km. Une apparition aux Gens d'Ere en 2021 où il prend la cinquième place, à 3.30/km.

En ce début 2022 de la 40e saison du Challenge, Victor démarre en force. Il décroche la 3e place à Celles à une moyenne de 3.27/km. C’est ensuite la 2e marche du podium à l’Hérinnoise où sur un parcours assez vallonné, il descend sa moyenne à 3.23.

«3.21», son allure record

Ce samedi à l’Institut libre des Métiers, à Kain – la première épreuve "challenge" de la saison -, il en était à sa 113e course sur les routes de l’Acrho et d’une balade vers Obigies, et les bords du St-Aubertin. Malgré cela, il est passé à un tempo-record de 3.21 sur les 10,350 km!

Victor, le citoyen de Bellegem, qui fut entraîné par Norbert Devroede, aura 27 ans le 16 du mois prochain. Il s’est classé 14e au final de l’Acrho en 2014, suivi d’une 8e place en 2015, et enfin de la 6e place héritée en 2016… On est persuadé qu’il est bien parti pour améliorer cette position; on en reparle après la dixième course "challenge" de la saison, cette année, La Corrida des Collines, à la veille du semi-marathon d’Hérinnes (le dimanche 28 août). Après l’avoir vu sur les "longues", comme les 20 km de Velaines (c’est le samedi 21 mai) ou La Kainoise (le dimanche 5 juin)…

Après sa première victoire, sa mamie Bernadette est une supportrice heureuse "Je suis fière de mon petit garçon."

"Vers 20 ou 21 ans, j’ai découvert le vélo. J’ai roulé en espoirs mais dans la catégorie, certains coureurs étaient déjà semi-professionnels…

J’aime rouler seul, je sors encore 4 ou 5 fois la semaine. Plus 1 ou 2 sorties à pied.

La Celloise a provoqué un déclic et mon record de 3.23 au kilomètre à l’Hérinnoise m’a remotivé.

Je suis en dernière année d'éducation physique à Gand. Je commence à m'améliorer, améliorer ma technique. J'ai fait quelques trails. Je vais participer au Diable au SUKre le 1er mai.", détaille Victor Vico.

Classement complet : 10.30 km