Tournaisis: le Jazz Music Orchestra en route pour l’European Big Band Event (Luxembourg)

Du 8 au 10 avril, à Esch-sur-Alzette (Lux), le Jazz Music Orchestra se confrontera à une sélection des meilleures grandes formations de jazz "amateur" venues de toute l’Europe.

Géry Eykerman

Dans une salle tout en longueur, au centre de Pecq, le Jazz music orchestra répète. Ils sont quatorze aux pupitres: quatre trompettes et deux trombones, d’un côté, quatre sax (deux ténors, deux altos) de l’autre, encadrent une batterie flanquée de la basse, en vis-à-vis d’un piano et une guitare. Pas sûr que l’espace, un peu étriqué, soit idéal, mais qu’est-ce que ça sonne!

Ce soir-là, il n’y a que des hommes (moyenne d’âge au jugé, la petite quarantaine) mais la formation peut monter à vingt musiciens dont une femme au moins, Sarah Butruille, la chanteuse attitrée.

Au centre, le pianiste et chef, Gilles Carlier, 31 ans. Un pro formé à la clarinette classique (comme sa mère, Carine Verdière) et au piano (comme son père, Jean-Marie), au piano jazz plus précisément. Arrangeur et compositeur. D’ailleurs, c’est surtout son répertoire qui est à l’étude ce soir-là.

En face, le batteur, c’est Arnaud Dupire, le président. Comme la plupart des musiciens du JMO, lui est amateur. Professionnellement, il est consultant en informatique. Parmi les autres, un ingénieur agronome, un fonctionnaire, un étudiant en physique, un retraité, etc.

Pour nous accorder un peu de temps, il cède ses drums à un saxophoniste. Ça se passe comme ça entre musiciens…

La grande bascule de 2004

"La fanfare (royale) les Amis Réunis est née en 1879. Charles Michiels l’a dirigée à partir de 1992. C’est sous sa conduite qu’on a effectué la bascule vers le jazz, en 2004. On est devenu un big band. Puis en 2017, c’est Gilles Carlier qui a pris la direction musicale.

Nous avons un répertoire assez large qui va du swing traditionnel à des choses plus funky. On peut proposer plusieurs shows, dans notre style, mais sur base de musiques de variétés, de films. On a fait tout un spectacle autour de Michael Jackson. Avec Gilles, on se met à trois quatre pour les transpositions."

Comme dans toute formation qui évolue, les effectifs changent un peu aussi. "Mais il reste au moins deux Pecquois et les autres viennent du Tournaisis. En tout cas, tous y ont des attaches."

Le concours: une première et une source de surmotivation

L’affaire du moment,, c’est l’European Big band event, un concours d’orchestres amateurs qui se tiendra à Esch-sur-Alzette (Luxembourg) du 8 au 10 avril. Il y en aura une quinzaine en lice, venus de toute l’Europe, de l’Espagne à la Lettonie. Le JMO sera l’avant-dernière formation à se produire, le dimanche 10.

"On n'avait jamais pris part à ce genre de concours, et là on a eu envie. On voit ça comme une source de surmotivation pour chacun. On a pu s'inscrire dans la catégorie réservée aux formations de meilleur niveau. (NDLR. le JMO est reconnu par les tournées Art et Vie et classé en catégorie Excellence de la fédération musicale du Hainaut)

C’est un concours pour amateurs. Nous sommes des amateurs, mais ça n’empêche pas de viser une qualité proche du niveau professionnel. Cela dit, les pros qui jouent ici n’oublient pas que l’on reste dans un contexte amateur."

Le batteur reprend sa place, le saxophoniste retrouve son instrument… Musique!

Pour le concours d’Esch, le JMO propose des places dans son car. Départ 7 h, retour 23 h. Embarquement possible à Pecq ou sur l’aire d’autoroute de Thieu (E42). Tarif 25€/pers. Infos 0485/19 79 87 - –info@jazzmusicorchestra.be +