Comptez, comptez les petits oiseaux pour Natagora (vidéos)

Le grand recensement des oiseaux de jardins est prévu les 29 et 30 janvier prochains. La mésange charbonnière aura-t-elle encore la cote cette année?

Vincent Dubois

Experte de l’étude et de la protection de la biodiversité en Wallonie et à Bruxelles, l’association Natagora lance son traditionnel recensement des oiseaux de jardin le week-end prochain, les 29 et 30 janvier, en Wallonie et à Bruxelles.

L’opération - au titre évocateur de "Devine qui vient manger au jardin" - en est cette année à sa 19e édition.

Pas besoin d’être un fin connaisseur pour participer; il suffit de se munir d’une paire de jumelles et d’observer les oiseaux directement dans son jardin ou depuis une baie vitrée. En une heure, la plupart des hôtes ailés auront eu l’occasion de se montrer.

Vous trouverez, sur le site de Natagora, de précieuses informations qui vous permettront d’identifier plus aisément les 70 espèces les plus couramment rencontrées chez nous.

C’est aussi sur le site que vous pourrez encoder le fruit de vos observations.

L’effet Covid explique-t-il l’engouement observé en 2021?

L’édition 2021 de ce recensement annuel a battu tous les records de participation par rapport aux éditions précédentes avec plus de 13366 jardins encodés et 38647 participants.

Un succès que l’on pourrait légitimement attribuer au confinement, les observateurs potentiels ayant eu, durant cette période, l’avange de se livrer plus facilement à ce type d’activité.

Certes, la crise sanitaire y est sans doute pour quelque chose mais elle n’explique pas à elle seule l’augmentation importante des observations pratiquées lors du dernier recensement.

"En 2021, il y eut en réalité deux week-ends d'observation, nous a-t-on expliqué chez Natagora, cela en raison d'une importante vague de froid survenue lors du premier we..."

La mésange reste en tête du podium

D'après les statistiques de l'opération menée l'an dernier, "que l'on habite en ville ou à la campagne, les oiseaux de nos jardins appartiennent pour la plupart aux mêmes espèces. Quatre espèces du top 5 sont très stables au cours des années et représentent la majorité des individus rencontrés: mésanges charbonnières, mésange bleue, rouge-gorge et pie bavarde.

Plusieurs espèces pourtant très différentes poursuivent une progression remarquable de longue durée: le chardonneret élégant, le choucas des tours, le pic-vert et le pigeon ramier…

À l’inverse, d’autres pourtant très répandues encore dans nos jardins poursuivent une érosion continue comme l’accenteur mouchet et la tourterelle turque."

Vous trouverez, sur le site de Natagora, davantage de détails sur les résultats des observations menées en 2021.

Ainsi que de précieux conseils pour accueillir au mieux nos amis à plumes dans nos jardins.

Et leur donner, pourquoi pas? l’envie d’y revenir pour le prochain recensement…

Davantage d’infos sur https://oiseaux.natagora.be/