Jacqueline fait son road movie

Au volant d’une voiture ou d’un minivan, Jacqueline Sergeant vit de près l’ambiance du Ramdam Festival en avalant des centaines de kilomètres en présence d’acteurs, de réalisateurs et de producteurs.

Christophe desablens
Jacqueline fait son road movie
Jacqueline Sergeant s’implique en coulisses dans l’organisation du festival. ©ÉdA – 501858889460

Privée de Ramdam Festival en 2021, Jacqueline Sergeant est sur les starting – blocks depuis vendredi. Elle n'est pourtant pas particulièrement cinéphile. "Je ne vais pas très souvent au cinéma", nous dit-elle, badge de membre du "Staff" et pochette CST ("pour l'avoir tout le temps à portée de main") accrochés au cou en même temps qu'une étiquette "chauffeur". "Ça permet aux personnes que je prends en charge de savoir à qui ils ont affaire", témoigne cette membre de l'équipe de bénévoles qui tient à merveille le rôle de taxiwomen des réalisateurs, producteurs et acteurs du festival tournaisien.