Tournai: un week-end "Côté Courts" a lancé le Ramdam Festival

Le Tournai Ramdam Festival a accueilli ses premiers cinéphiles durant deux jours spécialement consacrés aux courts-métrages. Du 17 au 25 janvier, le rythme s’intensifie avec la projection des fictions et documentaires.

Laure Watrin
Tournai: un week-end "Côté Courts" a lancé le Ramdam Festival
©EdA Que de monde durant neuf jours.

Les contrariétés rencontrées par les organisateurs du festival se dissipent lorsque les dévoreurs de pellicule poussent les portes des salles obscures. Une marque de soutien apportée tant par les jeunes que les personnes plus âgées. Ce sont 86 films jugés dérangeants qui sont proposés pour cette 12e édition, avec comme toujours, une ambition d'interroger notre époque avec clairvoyance et parfois, sans ménagement. Ces 15 et 16 janvier 2022, premier week-end du Ramdam, 32 courts-métrages belges, internationaux ou adaptés aux familles ont privatisé le grand écran. Éric Derwael, commissaire général, dresse un bilan "bon même excellent".