COURSE À PIED| Jogging du Père Noël: Le Running Safe brille dans le brouillard (+ classement)

Le Jogging du Père Noël a attiré du monde. Et l’on a pu croiser quelques jolis bonnets dans la foule. Récapitulatif.

Jean-luc Debaisieux
COURSE À PIED| Jogging du Père Noël: Le Running Safe brille dans le brouillard (+ classement)
Beau succès de foule pour le Jogging du Père Noël organisé depuis les Maronniers. ©- Eda – Jean-luc debaisieux

Quelque 530 participants ont couru dimanche dernier sur les deux distances du Père Noël sur le site du CRP Marronniers: 407 sur les 10 km et 123 sur les 5 bornes auxquels on peut ajouter les 60 concurrents du canicross, chiens compris, le samedi… Juste un duo a arrêté les frais après deux des trois tours au programme. Certains "clebs" ont même doublé le lendemain en accompagnant de nouveau leur maîtresse ou maître…

Un beau succès pour les organisateurs qui avaient maintenu l’organisation de ces trois épreuves malgré les contraintes… Car on avait évidemment respecté toutes les consignes de sécurité.

Pas de surprise au canicross, le duo, Vincent Cantreul et son fidèle Max, a survolé les débats car ils se sont imposés en 24.20 avec (à 10 secondes près) 7 minutes d’avance sur Fabrice Schimenti accompagné de Praline. Le "pyramineux" Jeoffrey Descamps avait vu grand en s’alliant à Khéops… Ils ont pris la troisième place terminant à 25 secondes des seconds.

À la quatrième place, on trouve la première dame, Aurélie Pierre, et Dough, en 32’, en précédant Gilles Piron, et Roy, de 15 secondes… Classée deuxième formation féminine, Keila et Jennifer Geerts sont rentrées 15es après 36’10 de course, devant Sylvie Peutte, et Leïca, 27es qui ont bouclé les 6,600 km en 38’. On trouve encore notamment dans le classement féminin, Valérie-Anne Carette – et Zoé – 18e en 38.30, et Laura Hamdoun – et Rio – 22e en 41.30.

Dimanche matin, on a enregistré une nombreuse participation de régionaux bien sûr, mais aussi de nombreux participants qui n’avaient pas regardé au déplacement. L’OBJ (Olympic Blaugies Jogging), notamment, s’était déplacé en nombre. Comme lors des dernières épreuves organisées dans la région, Les Français avaient franchi la frontière, venant notamment de Bachy, Hellemmes, Wattrelos ou Villeneuve d’Ascq… Les Flamands étaient aussi nombreux.

Le Running Safe s’est mis en évidence en s’imposant sur les deux distances. Marc-Henri Vandenberghe s’était déjà imposé sur le cross court de Dour en novembre (vous a-t-on déjà dit que le cross-country est la meilleure école..?), ensuite à la Celloise, début décembre. Cette fois c’est sur les 9,250 km qu’il est rentré en vainqueur, en 29’49. Précédant Gauthier Mine, 30.40; Julien Vanbellaiengt, 32.28, et Vincent Cantreul, qui toujours en compagnie de Max, increvable, a aussi terminé dimanche 4e des 9,250 km en 33.05. Cécile Wanders a été la plus rapide des dames, décrochant la 20e place et bouclant la distance en 36.25. Classée 27e, Coraline Capelle termine 2e dame à la 27e place. Superbe troisième place pour la Montoise Françoise Theate qui bien qu’aînée 2, garde toujours la forme, elle est rentrée 37’21’’ après le départ.

Un autre club-man du Running Safe, Mathys Van Beveren, a été le plus rapide sur les 5 bornes qu’il a bouclées en 17.30, précédant Kenny Baudour (de l’OBJ), en 17.41, Vincent Dedeycker (ACBB), 18.32, et Ariste Hocedez, (PDT) 18.39. Le trio féminin est composé de: Auxanne et Catherine Dujardin, 10e et 11e, en 22.52 et 22.53, et Camille Philippot, 13e en 23.42.0