Tribunal de Tournai : le karaoké, une fausse affaire en or ?

L’ancienne exploitante doit répondre d’escroquerie. L’établissement est tombé en faillite tandis que les acquéreurs n’arrivaient plus à payer.

G. Dx
Tribunal de Tournai : le karaoké, une fausse affaire en or ?
Les acheteurs de l’ancien karaoké de la Grand-Place de Tournai ont-ils acheté du rêve? ©fergregory – stock.adobe.com

Murielle (prénom d’emprunt), 46 ans, doit répondre d’escroquerie. L’ancienne exploitante d’un karaoké implanté sur la Grand-Place de Tournai, entre-temps déclaré en faillite, est poursuivie pour avoir cédé son commerce à un prix prohibitif, à savoir 200 000€. Elle nie toute manœuvre frauduleuse. Son ex-mari est aussi poursuivi. L’établissement, selon la principale prévenue, fonctionnait très bien. Mais après la vente, il a vite périclité.