FOOTBALL| P2A: Ce n'est pas encore le Grand Canyon mais...

Neuf équipes en haut, 5 points d’écart avant le peloton de sept équipes qui se tiennent en à peine six points: bienvenue en P2A.

Nicolas NORTIER
FOOTBALL| P2A: Ce n'est pas encore le Grand Canyon mais...
Devos, Windal, Deman et compagnie congratulent Reheul après son triplé… ©ÉdA

En foot, tout va vite. Longtemps aux basques de Luingne, voilà Ere 6e et qui voit revenir son opposant templeuvois. Le 3 sur 12 explique le recul: "On commence à jouer des équipes visant le Top 5 avec un noyau qui diminue. Il y a moins de présences aux entraînements et une concurrence qui s'effiloche. J'ajouterai enfin le repas du club où il y avait une super ambiance. Mais on l'a payé cher à la Providence, avance Julien Collie. Après une demi-heure, c'était 3-0. Certains étaient déjà sur les talons et les mains sur les hanches. On a compris ce qu'on allait vivre… Face à un Templeuve organisé et dynamique alors que trois quarts du groupe n'étaient pas au top physiquement, impossible de rivaliser. Si tu veux jouer un rôle en vue, il y a une préparation minimale à respecter. J'attends avec impatience le retour des blessés comme Chuin, Senesael et Ergo. On va recevoir Enghien. Il faut faire un résultat si on veut encore prétendre au Top 5."