Un projet de cette envergure, irréalisable sans subsides

La filière de développement de l’hydrogène vert est loin d’être mature en Belgique. La part de véhicules circulant grâce à ce carburant dit «propre» est très marginale actuellement.

P.C.

Un projet comme celui porté par Ideta et Luminus (NDLR: on parle d’un investissement global de 10 millions d’euros) est irréalisable sans un partenariat public-privé. «Un cadre doit être mis en place, pour pouvoir notamment soutenir la filière. Vu son envergure, ce projet doit nécessairement être subsidié. Aussi, les décisions d’investissement seront prises à partir du moment où des engagements financiers seront consentis par la Région wallonne, l’Europe… »