BASKET-BALL| Le travail porte doucement ses fruits à l’ASTEK

Faire de la formation, c’est la base! L’ASTE Kain commence à récolter les fruits d’un travail entamé voici plus de dix ans avec Francis Lemattre.

Yvon VANDOORNE
BASKET-BALL| Le travail porte doucement ses fruits à l’ASTEK
De nombreux jeunes seront appelés à saisir leur chance avec l’équipe B. ©ÉdA – 501634697162

Ils sont de plus en plus nombreux à pointer le bout du nez. Émile Salmon et Célio Fabrizzio percent en régionale 2, même si le second nommé est out pour six mois, et d'autres vont avoir tout le loisir de les imiter dans un futur assez proche. Quel meilleur tremplin pour eux qu'une bande de potes jouant sans pression, bourrés d'expérience à leur transmettre, tout en alliant performance et amusement? «Le seul bémol, c'est que notre préparation a été un peu laborieuse avec pas mal d'absents ou blessés. Nous allons donc avancer pas à pas», confie Joffrey Pouillard, qui a conservé les rênes des deux équipes majeures du club dirigé par Guy Bachelard.