Ellezelles : "Il est craint par toute sa famille"

Un homme comparaissait pour avoir frappé sa fille et son épouse, mais selon lui, son comportement serait dû à… une commotion.

Théo Defranne
Ellezelles : "Il est craint par toute sa famille"
«Il a souvent brandi le poing en face de son épouse» ©reporters

Lever la main sur des membres de sa famille est une chose particulièrement ignoble pour laquelle Romain (prénom d'emprunt) est venu s'expliquer à la barre du tribunal correctionnel de Tournai. Il est partiellement en aveux. «Il est vrai que le 16 mai 2019, j'ai frappé ma fille» explique l'homme, «Par contre le 10 juin 2019, je n'ai pas frappé ma femme. Je lui ai juste retenu le poignet pour récupérer les clés de la voiture.» Mais chose surprenante, lors de l'instruction d'audience Romain se réfugiait derrière une explication assez étonnante: «Si j'ai ce comportement violent c'est à cause de deux commotions cérébrales que j'ai subies».