A Ath, il veut calmer les esprits et se prend un coup

Le tribunal correctionnel de Tournai s’est penché sur une affaire de violence qui s’est déroulée le 22 novembre 2019 dans la cité des Géants.

Th.D.

Seule la partie civile était présente à l’audience, le prévenu étant représenté par son avocat. Une situation qu’apprécie très peu la juge Pichuèque, même si c’est le droit du prévenu.