Tribunal de Tournai : un "ami" effectuait ses opérations bancaires...

Une dame a perdu la somme de 47 500€. Elle accuse d’extorsion l’homme qui s’occupait de ses virements bancaires.

Tribunal de Tournai : un "ami" effectuait ses opérations bancaires...
La victime faisait confiance à un ami de longue date pour réaliser ses virements en ligne.
C.P.

Une somme de 47 500 euros partie en fumée, voilà ce qu’a remarqué Jocelyne (prénom d’emprunt) sur son compte en banque. La dame, peu à l’aise avec l’informatique, faisait confiance à un ami de longue date pour effectuer ses virements bancaires via internet. Lorsqu’elle a constaté son trou financier (plutôt un gouffre!), ses soupçons se sont naturellement dirigés vers lui.

«Le prévenu opérait en deux temps, explique l'avocat de la partie civile. Il transférait de l'argent du livret d'épargne vers le compte courant de Madame, ensuite il lui suffisait de réaliser un virement classique vers son propre compte.»

La victime réclame un dommage matériel équivalent à sa perte et un dommage moral de 5 000 euros. «Pourquoi un dommage moral? Parce que l'argent de Madame provenait d'un héritage et elle comptait bien le faire fructifier. Ce que bien évidemment elle n'a pas eu le temps de faire. » D'après l'avocat, d'autres dossiers similaires opposant Jocelyne et le prévenu sont en cours et aucune somme n'a encore été remboursée malgré les promesses.

Absent à l'audience, l'homme ne pourra donner sa version des faits, ni les contester. Il a néanmoins déclaré dans son audition que «cette dame avait 200 000 euros sur son compte. Si je voulais la dépouiller, j'aurais tout pris… »

Cette réaction, selon le procureur du roi, témoigne du peu de remords que peut entretenir le prévenu. C’est pourquoi, 18 mois de prison sont requis par le ministère public.

Le jugement interviendra le 14 juin.