TRIATHLON| Pour les membres du TriGT: «Quasi tout tombe à l’eau»

Pour avoir une chance de prendre part à une compétition, en triathlon, c’est à l’étranger que ça se passe. «Et encore, précise Jacques Naveau, il y a beaucoup de courses annulées.

L.D.

En Belgique, c’est l’hécatombe car quasiment trois quarts du calendrier tombent à l’eau. Et ce ne sont pas des petites épreuves qui n’auront pas lieu, comme les championnats de Belgique des teams qui devaient se tenir à Anvers grâce au concours du club de l’Atriac. Quant aux rares compétitions maintenues, il y a toujours une énorme incertitude et rien ne dit qu’elles ne seront pas annulées au dernier moment. On est reparti sur les mêmes bases qu’en 2020…»