178 g de cannabis, des faits prescrits

Le lancer de burgers par-dessus les murs de la prison de Tournai a des effets imprévus pour un prévenu…

Th. D.
178 g de cannabis, des faits prescrits
L’apparence et le goût de certains burgers donnent peut-être envie de les jeter au loin, mais de préférence pas par-dessus les murs d’une prison… ©ÉdA – Florent Marot

Pour comprendre cette histoire, il faut remonter presque 4 ans en arrière. «Le 26 avril 2017, des amis de mon client avaient acheté des burgers pour les lancer dans la cour de la prison de Tournai!, explique l'avocate du prévenu. Des agents de police s'en aperçoivent et contrôlent tout le monde dans le véhicule. Ils vont ainsi retrouver 2 000€ en cash sur mon client. Ça provenait d'un travail légal, mais les agents vont croire que mon client est un dealer. Ils fouillent donc son logement et y retrouvent 178,4 g de cannabis. Mais c'était réellement sa consommation personnelle. Pour preuve, il n'avait aucun matériel de conditionnement et son téléphone ne contenait aucun message qui aurait pu faire croire à de la vente.»