À Willemeau, la zone d’immersion naturelle victime de son succès: «Comme s’il y avait une marche Adeps»

Ce petit coin de paradis a aussi attiré des gens peu respectueux des lieux. Des ajustements sont nécessaires.

Christophe Desablens
À Willemeau, la zone d’immersion naturelle victime de son succès: «Comme s’il y avait une marche Adeps»
Il est tentant de se promener sur la passerelle en bois, mais il est demandé de ne pas s’y attarder.

Constituée d’une digue en terre, la zone d’immersion temporaire (ZIT) de la Maladrerie, à Willemeau, permet de retenir les eaux lors de fortes pluies, et d’ainsi diminuer les risques d’inondation dans la vallée du rieu de Barges, à Willemeau et à Ere notamment. Cette mise en œuvre favorable à la biodiversité a contribué à la création d’un très bel endroit. Un petit paradis, dit-on. Le genre de lieu qu’on pointe sur la carte des incontournables à effectuer sur son lieu de vacances. Les Tournaisiens et des habitants des communes environnantes ne s’y sont pas trompés en venant s’y promener fort nombreux cet été, pendant les vacances, mais aussi au début de l’automne pour profiter d’un bol d’air frais en plein confinement. Mais ce succès a eu un revers de médaille: il y a eu parfois trop de monde en même temps, de surcroît des gens peu respectueux de la nature.