Un morceau de la forêt ancestrale recréé sur les hauteurs du Mont-Saint-Aubert

Marie et Jean-Luc Desmet ont décidé de transformer leur prairie en espace naturel écologique en y plantant 2 200 arbres.

Pauline Deneubourg

En rachetant la prairie en face de chez eux, Marie et Jean-Luc Desmet n’avaient qu’une idée en tête: lui redonner son image ancestrale de forêt sur les hauteurs du Mont-Saint-Aubert.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...