FOOTBALL| En P2A, le beau foot n'est pas toujours récompensé...

Cinq matchs seulement dans la série ce week-end mais de nombreux enseignements à tirer malgré tout. En espérant que ça dure…

Nicolas NORTIER
FOOTBALL| En P2A, le beau foot n'est pas toujours récompensé...
Vandendooren a été impérial dans les cages péruwelziennes face à Enghien. ©ÉdA – Jean-Luc Boitte – 50972734043

On se demandait comment Ere allait digérer sa défaite face à Péruwelz, la réponse n'a pas tardé puisque les Etoilés sont revenus vainqueurs de leur déplacement périlleux à Havinnes: «Une petite réflexion pour commencer: je suis surpris de voir que quand Péruwelz reçoit Enghien il n'y a pas de joueurs qui descendent de P1 alors que l'équipe ne joue pas alors que face à nous, il y en avait trois, avance Laurent Debruxelles. On méritait un point dimanche dernier mais il aurait fallu être plus adroit devant le but. Ce revers rendait la victoire indispensable dans une drôle d'ambiance de préparation parce qu'on avait entendu dire que tout risquait d'être arrêté. J'avoue avoir eu un peu de mal à insuffler la rage à mes joueurs. Heureusement, dès le coup d'envoi, tout s'est passé comme d'habitude. Je note toujours tout, j'ai pointé dix opportunités réelles de part et d'autre. Duel équilibré avant le repos, on a ensuite eu la chance de prendre l'avantage et de doubler la mise. Havinnes aurait pu bénéficier d'un penalty. On n'a nullement volé notre succès même si l'adversaire peut clairement revendiquer le nul. Ce qui me réjouit, c'est que le groupe a fait la différence. Plume et Fidalgo avaient fait banquette, toute la ligne offensive avait été modifiée et les trois attaquants ont bien presté. C'est la preuve d'une saine concurrence. Je relève aussi la belle prestation de Minet derrière.»