FOOTBALL| Tirer dans le même sens, pas sur l’ambulance!

On savait que le début de saison serait difficile vu le calendrier et les multiples changements apportés à l’effectif mais on ne pensait quand même pas que le compteur ne serait pas encore débloqué après deux journées.

N.N.

Il s’en est fallu de peu à Mons alors que samedi, Namur s’est montré plus solide pendant que les Tournaisiens reproduisaient les mêmes erreurs que mercredi: «À partir du moment où on ne marque pas, on ne peut pas remporter un match, constatait très lucidement et tristement Grégory Voiturier, le coach. Même si le fait de rater des occasions prouve qu’on s’en crée ce qui est important dans un match de foot. Si Baldé ouvre le score dès le début, la partie tourne autrement.»