Pont des Trous: si l’Unesco s’en mêlait?

Icomos, qui fait office d’organe consultatif pour l’Unesco, a été saisie d’une demande d’alerte patrimoine concernant le pont des Trous.

G.E.

Pierre-Emmanuel Lenfant, à la fois juriste (UCL) et archéologue (Lille et Paris 1) a déposé auprès d’Icomos à Paris, un document préparatoire à une «alerte patrimoine». Objectif: que cette instance internationale reconnue comme organe consultatif pour l’Unesco pèse de tout son poids pour forcer une réouverture des débats sur l’avenir du pont des Trous. Que l’Unesco brandisse un carton rouge à l’égard du projet actuel…

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...