Nos producteurs aiment les «Ruches»

Dix «Ruches» organisent dans la région la vente directe de produits alimentaires. Celle de Tournai a une nouvelle reine.

Christophe Desablens
Nos producteurs aiment les «Ruches»
Aurélie Delcroix, ici avec une productrice de Ghoy, est devenue, il y a quelques semaines, la responsable de la Ruche de Tournai. ©ÉdA – 302351841480

Comme chaque mardi, depuis plusieurs mois, le «Hall 3» de la «Bourse aux livres» commence à s'animer vers 16 h. Aurélie Delcroix, la responsable de la «Ruche qui dit oui!» de Tournai, est la première sur place, le long de l'avenue de Maire. Elle met en place les livraisons de producteurs qui ne resteront pas pendant la durée de la livraison, entre 17 h et 18 h 30. Quand les producteurs ont une petite commande, ils ne sont pas obligés de participer à la distribution. «On demande aux autres d'y être parce que la rencontre et l'échange entre producteurs et clients est un des principes de la ruche», nous dit Aurélie. La Froyennoise a repris en main la ruche tournaisienne en octobre. «Laurent Agache, qui a lancé cette ruche, est fort occupé par l'essor de sa brasserie. Moi, au contraire, je cherchais du boulot alors j'ai saisi l'opportunité ainsi offerte de reprendre et redynamiser la ruche», nous dit Aurélie. Active dans la mode pendant une dizaine d'années, puis dans la couture, elle avait pour projet de créer une épicerie ambulante de produits locaux. «Mais ça représentait un gros investissement financier de départ. Ici, je peux contribuer d'une autre façon à pousser les gens à s'intéresser au circuit court et aux avantages de manger local».