Mémoire pour les Beaux-Arts: comme un appel au secours

Le mémoire universitaire d’une Tournaisienne confirme que Tournai dort sur un trésor artistique en danger. Et apporte des informations nouvelles.

François DESCY
Mémoire pour les Beaux-Arts: comme un appel au secours
Alphonsa Bocklant a consacré son mémoire de fin d’études à Henri Van Cutsem, «un protecteur des arts». ©ÉdA – 301909084162

«Tournai est une ville à l'esprit villageois dont les richesses artistiques sont énormes. Et je voudrais le crier sur tous les toits! J'ai grandi en visitant le musée des Beaux-Arts et, dans le public, il n'y a pas grand monde qui prend la mesure de ce patrimoine. Dans les articles de presse, on raconte toujours la même chose: on ne parle souvent que des Manet…»