« Tournai Mondiale », en clôture des Inattendues…

La Maison de la laïcité résonne de chants rythmés: fanfare et chorale peaufinent leur projet artistique solidaire, jusqu’à demain.

Françoise LISON
« Tournai Mondiale », en clôture des Inattendues…
Rue des Clairisses, les répétitions d’une création collective rassemblent choristes et instrumentistes. ©ÉdA

Vivement dimanche et tout ce qu’il y a devant: les multiples haltes des Inattendues (une trentaine) sont autant de pages du grand livre à écrire. De nombreux rendez-vous répondent aux objectifs de l’événement: la découverte des lieux patrimoniaux, l’alliance de la philosophie et de la musique, les passerelles entre Orient et Occident, la venue à Tournai de personnalités d’exception. De plus, pour cette sixième édition, la démarche participative est renforcée et l’enracinement local, plus tangible: une volonté des organisateurs de l’édition 2016, centrée sur les utopies.

L’atelier musical

«Suite au parrainage des réfugiés, lancé par Fred Wilbaux il y a un an, des initiatives ont été lancées dès septembre, confie Eloi Baudimont, responsable de «Tournai Mondiale». Dans notre atelier choral et musical, des mélodies ont été composées une à une, puis assemblées comme les pièces d'un puzzle. Ces trois jours de stage, nous préparons le concert avec septante choristes et instrumentistes.» Parmi ceux-ci, des participants venus d'un autre bout du monde. Certains ont vu leur situation régularisée, d'autres sont en attente de papiers.

Le texte de Mumin sera lu en arabe par lui-même, puis en français par Waleed, lui aussi auteur et interprète. Leur complicité autour d’un rêve de paix et de fraternité se laisse porter par les percussions, les cordes et cuivres, les voix. Emmanuel a glissé des paroles sous les lignes des partitions créées depuis novembre. Avec la Fanfare de Tournai, dirigée par Eloi, et la chorale Un café et deux, trois chants, emmenée par Patrick, avec l’aide de complices chanteuses comme Carine, Myriam, Brigitte et quelques autres, l’aventure inventive fait du chemin. L’ensemble se produira dans la cour de l’Évêché, dimanche à 15 h et lors de la soirée de clôture du festival.

Carrefour des possibles

Parmi les associations régionales qui s’impliquent au cœur des (rencontres) Inattendues, neuf collectifs prendront part au forum de samedi midi, sur la place de l’Évêché. Le carrefour «Semons des possibles» sera rejoint par les Écrivains publics de Wallonie picarde, les collectifs Roosevelt, Les jeunes donnent de la voix et Incredible Edible, la Plateforme d’accueil et d’intégration des étrangers à Tournai, le Conservatoire de musique avec «Ath en transition», la Maison de la Laïcité, la Faculté d’architecture Saint-Luc LOCI. Le philosophe et chanteur Yves Ghiot animera une rencontre-débat qui permettra à chacun de réagir, de préciser des convictions et souhaits ayant trait à une citoyenneté d’aujourd’hui. Le rendez-vous sera introduit par Jean Cornil, l’essayiste à l’origine du concept «carrefour des utopies concrètes», relayé à Tournai par Yves De Greef, vice président des Inattendues.

Cette activité nouvelle signe l’entrée de l’événement dans le vaste débat de société lancé par les réalisateurs du film «Demain», toujours à l’affiche. Et si c’était le point de départ d’un élan innovant, insolite et pluriel?

www.lesinattendues.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...