Les internautes s’affrontent

Dès que les photos de cette marelle ont été publiées sur la page facebook «Tu sais que tu es de Tournai si…» les internautes se sont déchaînés. Dans les deux sens. D’un côté, ceux qui voient là un épisode supplémentaire de l’incurie des autorités et responsables du chantier «quartier cathédral». De l’autre, ceux qui relativisent, estimant que c’est un simple aléa de chantier, et que, pourvu que ça soit réparé, il n’y a pas de raison d’en faire un fromage.

G. E.
Les internautes s’affrontent
plan cathedrale (1).jpg ©Com

Cela dit, le «occidental» qualifiant portail ne prend évidemment pas de «e». Gothique et narthex demandent bien un «h» après le «t». Et, c’est moins rédhibitoire, Notre-Dame s’écrit avec un tiret. «Absidiale» est correct en revanche, même si «absidale» est plus répandu. Mais le pluriel ne s’imposait pas: il n’y a qu’une chapelle absidale.

Et on pourrait encore pinailler sur «bas-côté» (en fait, c’est le déambulatoire) voire sur les proportions.

L’erreur la plus simple à corriger sera l’orientation du transept dont les bras nord et sud ont été inversés.

Autre sujet de controverse: l’emplacement. La marelle n’a pas été installée face à la cathédrale, sur la place de l’Évêché, mais bien le long de l’école des Frères, comme un clin d’œil à l’établissement. Donc, perpendiculairement à la cathédrale.

«Et à même la rue!» renchérissent certains. Toutefois on devine sur le plan affiché un peu plus bas qu’elle sera «protégée».

G. E.