« On défendra bec et ongles nos chances »

Et si ce derby tombait finalement à pic pour les Géants, qui se verraient bien se relancer chez leurs amis tournaisiens en gommant leur peu flatteur un point sur quinze.

Pierre-Laurent Cuvelier
« On défendra bec et ongles nos chances »
Photos match Ath-Diegem ©ÉdA – 201517603141

En visite chez un voisin qui n'a pas non plus abordé ce match dans des dispositions optimales, les protégés de Laurent Debruxelles rêvent de déguster du «Sang et Or». «Nous sommes toutefois dans une position moins favorable et plus stressante vu notre place de relégable. Des deux côtés, les joueurs n'ont néanmoins pas besoin d'entraîneur pour être motivés. Ce genre de rencontre, on aimerait en effet en disputer toutes les semaines », indique le mentor Mauve, conscient que la montagne locale sera difficile, mais pas impossible à surmonter.

« Le groupe athois a des atouts à faire valoir mais il faudra quand même respecter notre adversaire, que les médias épinglent comme candidat au titre. Mon vœu le plus ardent est que cette joute constitue un déclic car on en a vraiment besoin au niveau comptable et pour le vécu du noyau».

Si la pression sera davantage sur leurs épaules, les Athois auront pour autant plus à gagner qu'à perdre dans la peau d'outsider. « Je sais que mes gars nourrissent une grosse envie de bien faire et ne sont pas abattus malgré le bilan peu honorable. On défendra bec et ongles nos chances et un succès serait vraiment le bienvenu avant la trêve d'une semaine. Pour émerger dans ce match, il importera d'être plus réaliste tant défensivement qu'offensivement », analyse justement Laurent Debruxelles. La valeur intrinsèque de chaque élément disposé sur l'échiquier tournaisien, le T1 la connaît parfaitement mais refuse d'évoquer une quelconque crainte à cet égard.

«La formation de Gerrit Laverge a des arguments avec des gars tels Custovic, Delbeeke, Ferreira ou Chantry, qui ont tous un vécu important en D3, D2 voire en D1. Cela inspire le respect mais focalisons-nous plutôt sur notre jeu».

Les défections du défenseur Fabien Delbeeke (douteux) et du véritable poison pour les défenses qu'est Custovic sont en ce sens une fameuse épine hors du pied des Mauves, qui récupèrent des munitions avec les retours de suspension de Dubart, Keromest et surtout du feu follet Yakassongo, capable de faire basculer une rencontre à lui seul. « Je ne m'attends pas spécialement à un derby ouvert car les deux formations sont aux abois. Il serait à ce sujet judicieux d'ouvrir la marque rapidement afin de débrider ce match», termine l'entraîneur.

Sur le même sujet