« Innover, c’est facile si... »

Expert en créativité, Philippe Brasseur a séduit les 180 personnes présentes à «Innovons en Wallonie picarde».

F.D.
« Innover, c’est facile si... »
Philippe Brasseur.JPG ©André Robberechts

«La créativité c'est facile si on est curieux, si on rêve et si on est organisé. Souvent, on prend la première idée qui vient alors qu'il suffit parfois d'un peu se creuser les méninges...»

Voilà, en résumé, le message qu'a voulu faire passer Philippe Brasseur, lundi dernier, aux 180 personnes venues participer au troisième «Innovons en Wallonie picarde» organisé à l'Espace Wapi, dans le cadre de la Semaine de la créativité.

Chargé de communication à Copernic, qui est la branche innovation de l'ASBL Choq, André De Graeve a été sous le charme de Philippe Brasseur. «C'est surprenant, c'est frais, c'est pragmatique. Le B.A. ba de l'innovation...»

Belge de 48 ans, notamment formé à l'Ihecs et à Saint-Luc, l'orateur a été puiser quelques exemples concrets dans les entreprises où il a travaillé -publicité, édition jeunesse, organisation d'événements- pour tenter de convaincre l'auditoire que «c'est facile».

Brasseur est aujourd'hui un «cultivateur d'idées» professionnel. Il écrit des livres et des articles («Soyons créatifs», «La créativité ça s'apprend» etc.), donne des formations et des conférences.

La soirée était donc organisée par Copernic, un réseau qui regroupe des chefs d'entreprises et des institutions (Ideta, IEG, Wapinvest, Maison de l'entreprise...). Le réseau se définit comme «un concentré d'expertise en innovation» et comme «un guichet unique de l'innovation».

F.D.