Dans ma maison vous viendrez

La Compagnie de l’Olivier propose un récital poétique qui s’ouvre avec une invitation de Prévert. Entrez dans l’univers de Nathalie Wargnies.

Françoise LISON
Dans ma maison vous viendrez
Sortir, Tournai, Nathalie Wargnies ©ÉdA

Professeur de déclamation et de théâtre au Conservatoire de Tournai, elle a toujours aimé la poésie. Son premier recueil sort de presse aux éditions Chloé des Lys. Pour donner corps à des textes qui tutoient les quatre saisons de l’âme, elle invite de jeunes comédiens à l’aventure.

« Déluges et embellies »

Un lieu familier se prête à l'univers poétique de Nathalie. Quelques bougies et points lumineux, un chevalet et son azur, des sièges, une cheminée aux galets colorés: le public se sent chez lui dans cet écrin qui n'attend que les mots. Cinq silhouettes s'y côtoient, laissant circuler la parole en vers libres. «Au commencement/Mine de rien/Un mystère/Ondulait dans l'univers.»

Le récital est avant tout une «Requête aux gens que j'aime», une invitation à vivre plus vrai, plus loin, plus fort. Contre vents et marées, il reste cette lueur tenace à cueillir à deux mains. «Le temps nous rend amnésiques/Et dessèche nos racines». En langue des signes, en regards et complicités, le poème se transmet comme un sourire, comme une pierre vive. D'une brisure à une île, d'un sentier tumultueux à un arc-en-ciel, les émotions se succèdent. «Je veux comprendre mes naufrages», dit la voix inquiète au bord du soir.

La Compagnie de l'Olivier, ce sont de jeunes comédiens qui ont suivi les cours de Nathalie Wargnies au Conservatoire, et la rejoignent pour ce projet précis. Sylvia Duchenne, Stéphanie Henno, Antoine Thill et Joris Winberg font cadeau des textes de leur aînée. Chacune de leurs personnalités apporte une vibration singulière à un ensemble cohérent, très près du public. «C'est un moment privilégié, on prend tous soin les uns des autres», souligne Nathalie. «Chacun a pu choisir les textes qu'il préférait dire, en solo et parfois en écho, ou en groupe.» Des dessins d'enfants, un tableau, un instant gourmand, un autre tombé des astres… On se souvient du Petit Prince, mis en scène par l'enseignante. Elle retrouve sa trace en belle compagnie, sur une planète bien à elle.

2, rue Allard L’Olivier, les 18 et 25 nov. à 11 h, les 24 nov. et 1er déc. à 20 h, – 0491 07 53 55