La messe-karaoké

Aumonier des forains et des gens du voyage, le père Alain Goffinet a mis au point une cérémonie pour le moins originale et destinée à être dite dans les lieux festifs: une messe-karaoké.

La messe-karaoké
Messe Karaoké ©EdA
François CAUDRON

À 11 h, alors que le champ de foire se remet calmement des festivités de la veille, les accords en distorsion d'une guitare électrique s'échappent des deux baffles sur la piste des scooters. Le karaoké viendra animer... la messe des forains.

L'idée n'est pas banale. Elle vient d'Alain Goffinet, l'aumônier des forains et des gens du voyage. C'est la deuxième année consécutive que l'abbé namurois dirige cette messe « traditionnelle ». Pour son office, il a prévu un matériel digne des grands concerts. La sono a été montée par un ingénieur du son, des écrans d'ordinateurs placés un peu partout rappelleront les paroles aux fidèles.

Le public a répondu en nombre à l'appel de l'homme d'Église. En plus des forains déjà présents sur la piste, plusieurs écoles ont fait le déplacement. Les premières primaires de l'école Saint-André et les 4es primaires des Ursulines s'installent aux premiers rangs. Ils sont suivis des élèves de rhétorique de la Madeleine et des pensionnaires des Horizons nouveaux. Toutes les générations sont rassemblées.

Alain Goffinet enchaîne textes du culte et chansons sur un fond musical entraînant. Un Notre Père assez rock, ce n'est pas Freddy Mercury mais le public apprécie, suit l'aumônier. La messe prend petit à petit les formes d'une grande fête. « Pour moi, ce n'est pas une messe fort différente. J'ai ai célébré une messe normale, je l'ai simplement habillée différemment.Je n'ai pas de chorale à ma disposition donc, je travaille avec une chorale informatique... visuelle » précise Alain Goffinet.

Un sermon très sérieux Les moments cruciaux de la messe sont respectés. Alain Goffinet appelle alors au silence et à l'écoute des fidèles. Le sermon de l'aumônier portait cette année sur la tolérance et le partage dans une société qu'il décrit comme étant de plus en plus égoïste. C'est sur les sons rauques d'un violon tzigane que l'aumônier procède à l'eucharistie. Pendant le rite, il occupe l'attention des plus jeunes en les faisant participer au service. Un rôle pris au sérieux par les enfants. Une fois la messe terminée, l'abbé ouvre une gigantesque farandole. Les personnes dans la salle y participent, amusées. En une seconde la fête a repris le dessus sur la cérémonie, loin, très loin des tourments que traverse l'Eglise belge aujourd'hui.


Tournai - Messe Karaoké chez les forains
envoyé par lavenir. - Découvrez des webcam de personnalités du monde entier.