P3B: De l’air pour le REBC qui bat Dottignies

Alors que nos favoris n’ont plus grand-chose à revendiquer dans le haut de tableau, malgré une très honorable quatrième place de l’ASTEK qui a remporté logiquement le derby chez la lanterne rouge tournaisienne, c’est surtout dans le bas de tableau que la bataille fait rage. Les pensionnaires du Pas-du-Roc sont pour ainsi dire condamnés mais pas démobilisés pour autant, comme le démontre leur joli baroud d’honneur dans le dernier quart face aux voisins. " Il reste pas mal de déchet dans notre jeu et on a beaucoup de mal à gérer les temps forts, notamment en fin de partie alors qu’on revenait bien. Avec un peu plus d’adresse aux lancers-francs, qui sait comment se serait terminé le match ? Mais dans l’ensemble, les joueurs montrent une chouette mentalité et on travaille déjà sur la prochaine campagne. Pas mal de jeunes pointent le bout du nez, c’est déjà encourageant ", commentait Émilien Duhamel.

Y.V.

Etrillé chez le leader du championnat – où Pirrera a pu compter sur une solide inspiration de Cousin (18 points, 4x3) et Coppens (23 points, 5x3), le Blue Gold a par contre de gros soucis à se faire puisque Cuesmes et l’Essor jettent toutes leurs forces dans la bagarre. Cela n’a pas suffi pour les Borains, chez qui Estaimpuis est allé signer une huitième victoire qui l’extirpe quasi définitivement de la zone rouge. "Un succès acquis dans la douleur mais qui nous rapproche encore un peu plus du maintien. Encore deux résultats positifs et on pourra souffler pour de bon", calcule Ludovic Guyot. En s’imposant face à une JS Dottignies sixième du classement, c’est surtout Templeuve qui a réalisé la bonne opération du week-end. "Sans Ramon dans ses rangs, Dottignies est inévitablement moins dangereux, admettait Jérôme Geers. Cependant cela n’enlève rien à notre excellente performance. Vanhoutte et Beuscart ont porté l’équipe mais c’est vraiment l’ensemble de l’effectif qui est allé la chercher, sans connaître les habituels passages à vide qui nous coûtent souvent des points." Vanhoutte (15 points) n’avait en effet plus connu pareille réussite offensive depuis des lustres, tandis que Beuscart (22) se régale systématiquement depuis son retour aux affaires. L’Essor recolle ainsi à une longueur de Celles, qui affiche néanmoins un forfait au compteur. Et le derby de samedi prochain entre Estaimpuisiens et Templeuvois s’annonce sous les meilleurs auspices.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...