P2A : avec cette mentalité, les Wiersiens peuvent espérer

Après avoir vu ses joueurs atomisés à Estaimbourg la semaine passée, Bryan Losterman avait remis certaines choses au point en semaine et modifié son onze de base tout en appelant sur le banc Ronfaut et Labella, deux joueurs de P4: " Autant j’étais déçu et fâché le week-end dernier après la faillite collective et le manque de solidarité, autant je suis content de la bonne réaction cette semaine. Après avoir pris une casquette et en étant menés 0-2, bien peu pensaient qu’on allait pouvoir revenir. Chapeau au groupe. Les gens qui étaient sur le terrain se sont donnés à 100%. C’est la seule chose qui m’intéresse et nous permettra d’atteindre les barrages, la mentalité. Celui qui ne se donnera pas à fond n’aura pas sa place. "

N.N.
 Un but pour Stevens mais un point pour Wiers arraché avec les tripes!
Un but pour Stevens mais un point pour Wiers arraché avec les tripes! ©ÉdA – 60427771444

En face, Michel Derouck aurait sans doute espéré un autre retour. Son ancienne équipe lui a "gentiment" piqué cinq unités sur les six en jeu cette saison: "Le point est équitable, il n’y a pas à revenir là dessus. Ce n’est pas la première fois que je dresse le constat: nos secondes mi-temps sont beaucoup moins bonnes. On ne joue plus, on subit et on finit par craquer. Même quand on gagne 3-0, on n’est pas sûr de l’emporter. Il faut avoir un peu plus d’ambitions. Je crois que le problème est aussi physique, certains joueurs s’entraînent un peu moins et sur des terrains difficiles, ça ne pardonne pas. On l’a vu avec une équipe de Wiers qui y est allée au caractère pour arracher méritoirement son point." Allez, avoue-le, Michel, tu ne voulais tout simplement pas gagner sur tes anciennes terres…

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...