P1 : Gwen Rustin dans tous les esprits antoiniens

Si le comité antoinien n’a pas pris une décision de gaieté de cœur, force est de constater que les joueurs ont réagi sur le terrain en s’imposant largement face à Soignies.

Laurent BECQUART
 L’Antoinien Cyriac Vancauwemberge, surveillé par Gary Mittiner, homme du match contre Soignies.
L’Antoinien Cyriac Vancauwemberge, surveillé par Gary Mittiner, homme du match contre Soignies. ©ÉdA – 60411259397

Luingne est revenu déçu de Gilly. Pas de sa prestation fournie samedi mais bien du résultat ! "Par rapport à Flénu, c’était le jour et la nuit. Nous avons effectué un gros match et je suis très content de la réaction de mes joueurs. Nous étions meilleurs que Gilly mais le sort était contre nous", analyse Giovanni Seynhaeve, l’entraîneur des Cleugnottes. Un commentaire relayé par Marco Capacci, le coach gillycien. "Luingne est l’une des plus belles équipes que j’ai vue. Nous sommes réellement tombés sur un os. Forte dans les duels et superbement organisée, elle nous a mis en difficulté. C’est pourquoi je suis heureux d’être passé au-dessus au final. La pièce aurait pu tomber d’un côté comme de l’autre mais elle a choisi notre camp."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...