P1 : Hornu, la défaite de trop pour Rustin

Battu mercredi soir en match d’alignement par Hornu, le Pays Blanc a pris la décision de provoquer un électrochoc en se séparant de son entraîneur.

Laurent BECQUART
 Soignies et Mszanecky vont au Pays Blanc, Molenbaix et Rei à Courcelles.
Soignies et Mszanecky vont au Pays Blanc, Molenbaix et Rei à Courcelles. ©ÉdA – 60407228215

En tablant – actuellement – sur cinq descendants au regard de Gosselies et Tertre-Hautrage en D3, la lutte pour le maintien a pris un virage important avec le sursaut de Hornu. Six formations se tiennent à présent en trois points pour cette douzième place, synonyme de dégradation en P2. Dernière victime de Hornu, le Pays Blanc est de nouveau plongé dans l’incertitude. Et cela a poussé ses dirigeants à prendre une décision forte en se séparant ce vendredi de Gwen Rustin. Le club a communiqué sur la raison qui l’a poussé à ne plus accorder sa confiance à son entraîneur. "Le Pays Blanc a le regret d’annoncer la fin de sa collaboration avec Gwen Rustin. Le club a en effet remercié l’entraîneur de son équipe A après six années passées à la tête de nos équipes premières. Les résultats décevants actuels constituent bien entendu la cause principale de notre décision. Notre P1 reste en effet sur un bilan de 8 sur 30, encaissant au passage 27 buts lors des dix derniers matches. Le Pays Blanc aurait voulu une autre fin à cette collaboration tant le passage de Gwen au stade Jean Huart fut prolifique en termes de résultats et de production de jeu. Si nous l’en remercions, nous estimons que nos joueurs, qui doivent également se remettre en question, ont besoin d’une nouvelle approche pour relancer une dynamique positive puisque le club ne compte plus que quatre unités d’avance sur la treizième place, bien souvent relégable en P1."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...