Quand on n’apprend pas de ses erreurs

Un premier but après six minutes en première période, puis un second après six minutes en deuxième: Ath n’a pas été malin !

Loïc Defoort
 David Bourlard se demandait comment ses joueurs ont pu prendre les deux mêmes buts.
David Bourlard se demandait comment ses joueurs ont pu prendre les deux mêmes buts. ©ÉdA – Jean-Luc Boitte – 60248064585 

Ils auraient voulu le faire exprès qu’ils n’y seraient sûrement pas arrivés, les bougres ! Si on peut s’exprimer de la sorte, les Athois ont fait fort ce dernier samedi à Onhaye dans le cadre de la journée de reprise au lendemain de leur trêve hivernale. Un premier goal encaissé par Charlo, qui a de nouveau reçu la confiance du staff technique comme lors du dernier match de 2022, après six minutes en première période ; un second but encaissé à la 51e, et donc après six minutes de jeu en deuxième mi-temps. Si les buteurs sont différents, Lambert puis Gilain, ces réalisations d’un adversaire qui a signé la bonne opération du week-end en profitant des défaites de Saint-Symphorien et de Mons sont nées à chaque fois d’une erreur commise par les joueurs visiteurs.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...