La reprise avec le tour final en toile de fond

Luingne peut arbitrer la lutte pour le tour final, Péruwelz doit se relancer pour y accéder alors que le Pays Blanc peut revenir en trois jours !

Laurent BECQUART
 Péruwelz accueille Hornu alors que Belœil se rend à Ransart.
Péruwelz accueille Hornu alors que Belœil se rend à Ransart. ©ÉdA – 60396331092

Les affaires reprennent après 27 jours de repos, d’abord forcés puis bien mérités. Et les premiers au taquet sont les Luingnois qui sont pressés de poursuivre leur aventure en P1. Ce samedi soir, la visite de Flénu dans leur stade s’apparente à un match indécis entre les deux meilleurs promus. L’aller s’était achevé sur un score vierge et bien malin qui pourrait s’avancer pour désigner un vainqueur pour ce retour. "Deux matches compliqués pour reprendre, suivis de deux matches piège avant d’aller à Belœil ! Il ne faudrait surtout pas que ce début d’année débute par un bilan de zéro sur quinze", se méfie Giovanni Seynhaeve.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...