À Jette, la REAL s’en était pris cinq dans la vue

Effacer le 5-1 du match aller, voilà ce que souhaitent le plus les Acrenois qui entament la seconde partie de saison à la maison.

Loïc Defoort
 Jean-Luc Delanghe et Fabrice Milone doivent jongler avec le départ de Boubacar Tacko.
Jean-Luc Delanghe et Fabrice Milone doivent jongler avec le départ de Boubacar Tacko. ©ÉdA – Jean-Luc Boitte – 60111789394 

Même si elle reste sur sept revers de rang avant la trêve hivernale, le match aller face à Jette reste sans nul doute l’un des souvenirs les plus désagréables de la REAL. On ne jouera pas les sadiques en rappelant aux Acrenois le déroulé de la rencontre perdue 5-1. Disons juste qu’à la 37e, le duel disputé sur le terrain du RSD était plié: 3-0, des œuvres de Kalonji, Necipoglu, Virgone. Si Kone avait réduit le score, pensant relancer la machine visiteuse, le doublé d’El Hajjouji en l’espace de trois minutes après l’heure de jeu avait anéanti tout espoir acrenois.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...