« La première mi-temps ? On ne pouvait pas faire pire »

Romain Poix ne cachait pas son énervement à l’issue du match. Le coach tournaisien râlait sévère sur ses joueurs.

L.D.
 Arthur Huart et l’Estudiantes ont trop régulièrement été bousculés par Sasja.
Arthur Huart et l’Estudiantes ont trop régulièrement été bousculés par Sasja. ©ÉdA – Loïc Defoort

Dix buts dans la vue au moment de regagner les vestiaires, c’en était un peu trop pour Romain Poix qui n’a pas reconnu l’Estudiantes qui sortait d’un match victorieux en huitièmes de finale de Coupe de Belgique face à Izegem et d’un partage héroïque à Eynatten, le leader, en championnat. "Je vais vous résumer la première mi-temps en une seule phrase: on ne pouvait pas faire pire ! C’était juste honteux d’offrir un tel spectacle. Ça fait deux fois cette saison que, lorsqu’on est dans une bonne dynamique, on s’écroule totalement ensuite. C’était arrivé une première fois à Izegem en championnat au début du mois. Ici, c’est la deuxième fois avec, outre le peu de handball proposé, une mentalité déficiente que je ne peux accepter de la part de ce groupe !"

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.