Depuis son premier passage à Acren, Maxime Baelongandi a eu le temps de mûrir

De retour après un passage par Ganshoren, Maxime Baelongandi veut prouver qu’il mérite sa place.

Arnaud Smars
 Maxime profite de chaque seconde qui lui est donnée pour se montrer.
Maxime profite de chaque seconde qui lui est donnée pour se montrer. ©ÉdA – 60300980567 

C’était la petite surprise du début de saison. Deux grosses années après son départ, Maxime Baelongandi a retrouvé le chemin du stade des Camomilles. À 23 ans, l’homme a mûri. Il est loin du gamin parfois un peu trop nonchalant qui avait beaucoup joué lors de son premier passage. Le défenseur est le premier à le reconnaître. "J’ai mûri". Et il espère bien avoir l’occasion de le prouver contre Verlaine, vu l’absence de Florimond Smars dans l’arrière-garde acrenoise.