Aucune inquiétude à Moen malgré le 0 sur 12: "Si on prend quatre points par mois en moyenne, je suis un coach heureux"

Après un début de saison fantastique, Moen connaît un coup de mou avec zéro sur douze.

Arnaud Smars
 À raison, Greg Vandenbulcke ne panique pas durant cette mauvaise passe.
À raison, Greg Vandenbulcke ne panique pas durant cette mauvaise passe. ©ÉdA – 502072618510

Promu en P1 au terme d’un tour final rondement mené, Moen a connu un début de saison incroyable au sein de l’élite provincial. Vainqueur d’entrée contre Heestert, le club a confirmé sa forme en signant un 16 sur 21. Mais depuis le déplacement à Meulebeke, les troupes de Grégory Vandenbulcke connaissent un petit creux avec quatre défaites de suite. Ce qui n’inquiète pas le coach outre mesure. "Je n’ai pas un mauvais sentiment. On est un peu dans le dur pour l’instant mais il y a des circonstances atténuantes. Ces défaites sont explicables. Nous n’avons pas un gros budget et donc un gros noyau. Dès que l’on doit faire face à quelques absences, cela se complique tout de suite. Et pour l’instant, c’est l’hécatombe dans le noyau. Dylan Bourquin a été suspendu trois semaines, Gilles Garrevoet était absent… Cela se ressent".

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.